Le bar rayé a la mouche

Le bar rayé (Morone saxatilis) est une espèce anadrome indigène du Québec qui avait complètement disparue  principalement à cause de la surpêche et de la pollution du fleuve St-Laurent. En 2002, les premiers ensemencements de bar rayé ont lieu au Québec avec comme objectif de réintroduire cette espèce de poisson sportif dans le fleuve Saint Laurent. Son espérance de vie étant de plus de 20 ans, il peut atteindre des tailles exceptionnelles dépassant, à quelques occasions, les 40 livres. Avant sa disparition , il offrait une alternative de pêche intéressante au pêcheurs du fleuve St-Laurent. Suite au franc succès de la campagne de réintroduction, le gouvernement autorise la reprise de la pêche sportive à cette espèce dans certains secteurs de la Gaspésie.

  

Lucifuge, cette espèce se pêche souvent le soir, de nuit ou à l’aube et en eau turbide mais il demeure actif toute la journée. Le bar se nourrit principalement d’anguille, de lançons et de petits crustacés que l’on retrouve le long des berges. Sa zone d’alimentation proche du bord de l’eau en fait un poisson très accessible à pêcher a la mouche.

  

En Gaspésie, les règlements concernant la pêche au bar sont stricts et clairs. Le pêcheur peut utiliser des hamecons de n’importe quel grosseur. Cependant, à l’embouchure des ponts de la route 132 une règle stipule que les hamecons doivent etre #6 ou plus petits afin de protéger les saumons qui sont en constante migration dans ces rivières.(voir reglements)

DSC_4656-2-2

Ce poisson pouvant atteindre un poids plus que respectable, je conseille une canne à moucher avec soie 6wt au minimum. Pour ma part j’utilise une 8wt de 9 pied avec un bas de ligne de 7 pied en fluorocarbone de 20 livres. Pour s’adapter à l’alimentation du bar, les mouches utilisés le plus souvent sont des “clousers minnow”, des“deceivers” ainsi que tout autre montage imitant poissons appâts ou anguilles. Je recommande d’avoir dans sa boite à mouches plusieurs couleurs pour chaque modèle question de bien s’adapter à la turbidité de l’eau ainsi qu’à la perception des couleurs selon la profondeur d’eau. Le secret pour pêcher le bar réside dans la vitesse de récupération pour réveiller l’instinct prédateur de cette torpille aquatique.

IMG_1787

IMG_1789  IMG_1786

En guise de conclusion je vous lance l’invitation à venir pêcher ce superbe poisson combatif en Gaspésie. Si vous avez des questions à ce sujet, que ce soit pour vous joindre à moi durant une journée de pêche ou pour toute autre demande d’information, je vous invite à me contacter via facebook.

Alex anglehart lantin

4 avis sur « Le bar rayé a la mouche »

  1. Bonjour Alex,
    Je trouve intéressante votre présentation sur la pêche au bar rayé à la mouche. Je vais être à Carleton-Sur-Mer dans la semaine du 15 Août et vos conseils me seront utiles pour en piquer tout au moins un.
    Peut-être qu’on se croisera sur une de ces berges.
    Merci encore

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s