Consultations sur de nouvelles modalités pour la pêche au bar rayé

Le Ministère souhaite valoriser la pêche sportive au bar rayé : consultations sur de nouvelles modalités

Québec, le 20 avril 2018 – Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) souhaite modifier les modalités de la pêche sportive au bar rayé pour les saisons 2018 et 2019 puisqu’il est maintenant possible de la valoriser davantage.

Deux populations distinctes

Les bars rayés du Québec appartiennent à deux populations distinctes, soit celle du sud du golfe du Saint-Laurent, dont la population augmente de façon importante depuis quelques années, et celle du fleuve Saint-Laurent, réintroduite en 2002 et actuellement protégée par la Loi sur les espèces en péril du Gouvernement du Canada. À ce titre, il est interdit de capturer les individus de cette population.

Seule la pêche sportive du côté sud de la Gaspésie est permise depuis 2013, puisque les bars rayés qui s’y trouvent appartiennent à la population du sud du golfe du Saint-Laurent, dont l’état permet une exploitation contrôlée.

Au cours de l’été 2017, plusieurs observations de bars rayés ont été rapportées dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent, notamment sur la rive nord de la Gaspésie et sur la Côte-Nord. Récemment, des études menées par le Ministère ont permis d’établir que les bars rayés qui ont fréquenté ces secteurs proviennent presque exclusivement de la population du sud du golfe du Saint-Laurent.

Nouveautés proposées pour la saison de pêche 2018

Considérant l’augmentation et la répartition de la population de bars rayés du sud du golfe du Saint-Laurent, le Ministère procède présentement à la consultation de ses partenaires et des communautés autochtones concernées afin que de nouvelles modalités de pêche soient adoptées pour la saison  2018. Les modifications proposées ont pour but :

  • d’étendre, dès la saison 2018, le secteur où la pêche sportive au bar rayé est permise, ce qui correspond à la portion de la zone de pêche 21, située à l’est d’une ligne reliant Forestville à Mont-Joli;
  • d’augmenter la limite quotidienne de prise et de possession qui passe de 2 à 3 bars rayés pour l’ensemble de la saison;
  • de permettre la pêche sportive au bar rayé avec une limite quotidienne de prise et de possession de 3 bars rayés dans le plan d’eau d’exception de la zone 1 qui correspond au barachois de la rivière Malbaie, lequel est situé au sud de la Gaspésie. Depuis 2013, la pêche sportive y est permise avec remise à l’eau.

Les autres modalités de pêche demeurent inchangées.

De plus, le Ministère saisit cette occasion de consultation pour sonder ses partenaires et les communautés autochtones concernées sur la possibilité de permettre, dès l’été 2019, la pêche au bar rayé dans les rivières qui se déversent dans le secteur de la zone 21 située à l’est d’une ligne reliant Forestville à Mont-Joli.

La population du fleuve Saint-Laurent : des bars rayés toujours à protéger

Bien que la population de bars rayés réintroduite dans le fleuve Saint-Laurent soit en croissance, il n’est toujours pas possible de permettre son exploitation. Le Ministère doit d’abord s’assurer du rétablissement de cette population, afin que les efforts investis depuis des décennies se traduisent éventuellement par une réelle opportunité de pêche durable dans ces secteurs du Saint-Laurent.

C’est pourquoi la pêche au bar rayé demeurera interdite à l’ouest de la partie de la zone 21 qui fait présentement l’objet d’une consultation (y compris la rivière Saguenay). 

Pour obtenir plus d’information sur la réglementation qui sera en vigueur à la suite du processus de consultation, les pêcheurs sont invités à consulter le mffp.gouv.qc.ca/  la-faune/peche/.

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère, en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :

Source : https://mffp.gouv.qc.ca/peche-sportive-2018-04-20/

Advertisements

Le bar rayé a la mouche

Le bar rayé (Morone saxatilis) est une espèce anadrome indigène du Québec qui avait complètement disparue  principalement à cause de la surpêche et de la pollution du fleuve St-Laurent. En 2002, les premiers ensemencements de bar rayé ont lieu au Québec avec comme objectif de réintroduire cette espèce de poisson sportif dans le fleuve Saint Laurent. Son espérance de vie étant de plus de 20 ans, il peut atteindre des tailles exceptionnelles dépassant, à quelques occasions, les 40 livres. Avant sa disparition , il offrait une alternative de pêche intéressante au pêcheurs du fleuve St-Laurent. Suite au franc succès de la campagne de réintroduction, le gouvernement autorise la reprise de la pêche sportive à cette espèce dans certains secteurs de la Gaspésie.

  

Lucifuge, cette espèce se pêche souvent le soir, de nuit ou à l’aube et en eau turbide mais il demeure actif toute la journée. Le bar se nourrit principalement d’anguille, de lançons et de petits crustacés que l’on retrouve le long des berges. Sa zone d’alimentation proche du bord de l’eau en fait un poisson très accessible à pêcher a la mouche.

  

En Gaspésie, les règlements concernant la pêche au bar sont stricts et clairs. Le pêcheur peut utiliser des hamecons de n’importe quel grosseur. Cependant, à l’embouchure des ponts de la route 132 une règle stipule que les hamecons doivent etre #6 ou plus petits afin de protéger les saumons qui sont en constante migration dans ces rivières.(voir reglements)

DSC_4656-2-2

Ce poisson pouvant atteindre un poids plus que respectable, je conseille une canne à moucher avec soie 6wt au minimum. Pour ma part j’utilise une 8wt de 9 pied avec un bas de ligne de 7 pied en fluorocarbone de 20 livres. Pour s’adapter à l’alimentation du bar, les mouches utilisés le plus souvent sont des “clousers minnow”, des“deceivers” ainsi que tout autre montage imitant poissons appâts ou anguilles. Je recommande d’avoir dans sa boite à mouches plusieurs couleurs pour chaque modèle question de bien s’adapter à la turbidité de l’eau ainsi qu’à la perception des couleurs selon la profondeur d’eau. Le secret pour pêcher le bar réside dans la vitesse de récupération pour réveiller l’instinct prédateur de cette torpille aquatique.

IMG_1787

IMG_1789  IMG_1786

En guise de conclusion je vous lance l’invitation à venir pêcher ce superbe poisson combatif en Gaspésie. Si vous avez des questions à ce sujet, que ce soit pour vous joindre à moi durant une journée de pêche ou pour toute autre demande d’information, je vous invite à me contacter via facebook.

Alex anglehart lantin

Le petit gaspésien

Alex Anglehart Lantin - bar rayé gaspésie
Bonjour chers amis pêcheurs, je me nomme Alex et j’ai 16 ans. Étant mordu de la pêche depuis l’âge de 5 ans, j’ai enfin la chance de vous partager mes aventures et mes connaissances. Habitant la Gaspésie j’ai la chance à chaque année de taquiner le bar rayé. J’en ai même plus d’une centaine à mon actif cette saison. Je fais beaucoup de pêche en eau salée mais malgré tout, chaque jour je suis sur le bord d’une rivière ou bien d’un ruisseau pour tenter ma chance avec la mouchetée. Bref, je pêche à peu près tout ce qui peut me procurer une touche et un combat mémorable. Vous en apprendrez d’avantage sur moi et sur mes aventures dans mes publications.
Alex Anglehart Lantin - bar rayé gaspésie

C’est en écoutant des émissions portant sur la pêche du bar rayé, qui se passait à Cape Cod, aux États-Unis, que j’ai attrapé la piqureLorsque j’ai appris l’an passé l’ouverture d’une saison de pêche au bar rayé dans mon petit coin de pays qui est la Gaspésie,j’ai sorti mon spinning rod et je suis parti m’amuser sur la plage en avant de chez moi.

Alex Anglehart Lantin - bar rayé gaspésie

Quelques lancers avec un jig et aucunes morsures…Plutôt découragé, je change pour un crankbait couleur mackerel. Au premier lancé, une touche mais un mauvais ferrage. Un autre lancer et c’est là que le plaisir s’installe: je suis en plein combat avec mon premier bar!

Alex Anglehart Lantin - bar rayé gaspésie

C’est ce qui a fait en sorte que je suis maintenant un adepte de la pêche au bar. Cette année était ma deuxième saison de pêche de ce monstre argenté. C’est après avoir appris la technique du bucktail jigs et du long casting que mes résultats sont devenus fulgurantsCette année j’ai combattu plus d’une centaine de bars, sans oublier quelques-uns qui ont su être plus futé que moi et qui ont parvenu à se décrocher. Après plusieurs prises, j’ai eu l’idée sortir ma canne à mouche, car je voulais des combats encore plus palpitants, j’ai réussi à capturer de belles prise sur des « deceivers » et des « clouser minnows » de couleur chartreuse.

truite mouchetée gaspésie

Une chose est sûre, si vous voulez vous amuser c’est en Gaspésie que ça se passe. Les bars et les saumons il n’y a rien de mieux!

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑