Le plastique, c’est pratique!

En tant que monteurs de mouches, il nous arrive très souvent d’acheter du matériel de montage qui ne nous sera pas nécessaire, et qui traînera sûrement dans le fond de nos tiroirs. Les nouveaux produits qui sortent chaque jour nous poussent encore plus à entrer dans cet élan de surconsommation. Malgré le fait que certains matériaux soient irremplaçables, on peut changer nos habitudes en utilisant des matériaux non-conventionnels, tels que les objets de la vie courante.

-Les sac d’emballages

Chercher un peu dans votre bac à recyclage, et vous trouverez sans aucun doute différents emballages de plastique de toutes tailles. Ces simples morceaux de plastique rajouteront une touche de vie à vos créations.

La carapace de cette gammare est faite avec un morceau de plastique utilisé pour relier les paquets de boissons gazeuses (merci à Louis Marc Plante pour l’idée)

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/414/64783652/files/2015/01/img_3641-4.jpg

 

Les ailes de cette fourmi ont été découpées dans un sac d’épicerie

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/414/64783652/files/2015/01/img_36421.jpg

Les ailes de cette Royal Coachman sortent d’un simple morceau de plastique!

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/414/64783652/files/2015/01/img_36331.jpg

-Le fil de pêche

Eh oui, le fil de pêche ne sert pas qu’à faire vos bas de ligne! Vous pourrez l’utiliser pour faire les yeux et les pattes de vos mouches. Vous n’avez qu’à varier le diamètre de votre fil pour faire de plus grosses pattes, ou de plus gros yeux.

Le sac d’œuf et les yeux de ce Sedge ont été confectionnés en
brûlant du fil de nylon

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/<br /><br /> 414/64783652/files/2015/01/img_3622.jpg

Juste le fait d’ajouter des yeux pourrait faire la différence sur des poissons méfiants. Ici une Elk Air Caddis.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/414/64783652/files/2015/01/img_36101.jpg

Les yeux, les pattes et les cerques de cette nymphe d’éphémère ont été formés à partir de fil à pêche.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/414/64783652/files/2015/01/img_3599.jpg

-Les élastiques (merci à Richard Marcotte pour l’idée)

Parfait pour faire le corps des larves de trichoptère et tout autres insectes vermiformes, les élastiques sont des matériaux à portée de main qui donnent naissance à des imitations réalistes.

Le corps de cette larve de trichoptère est en fait un élastique enroulé, peint et verni.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/414/64783652/files/2015/01/img_3644.jpg

Ce Caddis Pupa possède un corps en élastique translucide verni.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/414/64783652/files/2015/01/img_3645.jpg

Une mouche total récup’! Ce spent possède des pattes, des yeux et des cerques en fil de nylon, des ailes découpées dans du plastique d’emballage et un corps un élastique enroulé, peint et verni.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/414/64783652/files/2015/01/img_3637.jpg

Jeter donc un œil dans votre bac à recyclage, vous y trouverez des matériaux intéressants, qui ne coûtent rien!

Évan

2 avis sur « Le plastique, c’est pratique! »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s