Nouveau plan de gestion du doré 2016-2026

Voici le nouveau plan de gestion du doré mit en place et publier dans les derniers jours.

Nouveautés

    • Remplacement de la limite de taille minimum de 32 cm par une gamme exploitée de 37 à 53 cm, avec la possibilité de conserver un doré de plus de 53 cm pour les zones de pêche 16, 17 et 22;
    • remplacement de la limite de taille minimum de 32 cm par une gamme exploitée de 32 à 47 cm pour la zone de pêche 13;
    • interdiction de pêcher le doré à l’arc, à l’arbalète et au harpon en nageant;
    • élimination d’exceptions, dont le réservoir Gouin (passe de la taille minimum de 32 cm à la gamme exploitée de 32 à 47 cm);
    • augmentation de la durée du plan de gestion afin de tendre vers un standard de 10 ans pour l’ensemble des plans de gestion en faune aquatique;
    • adoption d’un cadre de gestion des ensemencements de doré;obligation de transporter tous les dorés entiers, entiers et éviscérés ou en filet coupé en portefeuille là où une limite de taille est applicable.
    • obligation de transporter tous les dorés entiers, entiers et éviscérés ou en filet coupé en portefeuille là où une limite de taille est applicable.

walleye

http://mffp.gouv.qc.ca/faune/peche/plan-gestion-dore-2016-26.jsp

Artisan de talent au Québec

Je ne pratique pas la pêche à la mouche, mais j’adore les œuvres d’art qui sont produites par les gens qui montent les mouches. Dernièrement, mon ami Laurent Dupré m’a fait connaitre un artisan québécois sur Facebook. C’est sur la page de MaxMab FlyTying que j’ai reconnu la magnifique mouche qui a tournée sur Facebook dernièrement, celle de couleur rose et bleue et qui était vendue aux enchères pour le cancer du sein.

1957754_384181245058502_1644136568_o

On voit beaucoup d’artisans monteurs de mouches américain ou argentin sur internet, mais malheureusement très peu d’artisans qui proviennent du Québec. Bien sûr, beaucoup de gens connaissent Yvon Gendron, créateur des mouches Neptunes, qui a fait des mouches plus classiques. J’ai aussi vu de magnifiques écrevisses faites par Charles Giguère. Par contre, les mouches de MaxMab FlyTying se démarquent par leurs couleurs de leurs designs.

10010483_615089225242775_1130394739_o

Les designs de mouches sont variés. J’ai bien aimé le combo grenouille et têtard appelé l’évolution. Quand j’ai vu la belle mouche couleur éperlan, j’ai tout de suite pensé que ça serait efficace sur le Lac Memphrémagog.

10014434_384434951699798_1918952110_o

1796789_609101489174882_670036999_o

Donc,  en bref, cet article était un gros clin d’œil à un artisan québécois qui a de magnifiques créations et qui partage notre belle passion … la pêche. Ses mouches sont à vendre sur sa page Facebook. Je vous recommande d’aller voir ses créations, ça en vaut la peine!

Omble de fontaine ou truite mouchetée

L’omble de fontaine, ce petit combattant à la chaire délicieuse qui se retrouve dans presque toutes les régions du Québec, est un des poissons les plus faciles à pêcher. Il faut cependant connaitre ses habitudes et changer nos méthodes de pêche selon la saison et la température.

brook-trout

La pêche qui me rappelle mes meilleurs souvenirs avec mon père est sans aucun doute la pêche de ruisseau; marcher des heures en forêt, les pieds dans l’eau en quête de petites rapides où pourraient se cacher une ou deux belles truites.

Le comportement de la truite en ruisseau est bien simple : après une forte pluie, lorsque l’eau atteint un niveau plus bas, il est possible de marcher dans les ruisseaux. C’est à ce moment qu’il faut lancer un leurre dans une zone où il y a du courant comme, par exemple, dans une petite chute ou des petites rapides. En règle générale, lorsque nous prenons une truite dans une fosse, nous pouvons nous attendre à ce que les prochaines prises au même endroit soient plus petites. Mes leurres préférés pour cette pêche sont les petits « Bob-It ». Cela fonctionne très bien avec un petit asticot ou une moitié de vers.

bobit2

La pêche en lac est bien différente. En générale, ce sera une pêche à la traîne à une vitesse juste assez rapide pour que le leurre ait une belle action dans l’eau, question de lui permettre de descendre plus profond. Si votre bateau a un trop gros moteur et qu’il est difficile d’aller lentement, le meilleur truc est de pêcher à reculons.

  • Au début de la saison quand la glace vient de fondre : Il est préférable de pêcher entre la surface et 10 pieds d’eau.
  • Au printemps quand l’eau se réchauffe : entre 35 à 45 pieds.
  • En début d’été : 50 à 65 pieds.
  • En été : cela se complique, car plusieurs personnes pensent que les belles truites se retrouvent au fond. En réalité, la vraie difficulté est de trouver la couche d’eau qui ayant une température de 53 degrés Fahrenheit ou 12 degrés Celsius. C’est à ce niveau que les belles grosses truites se retrouvent en suspension, prête à se nourrir des bancs de poissons fourrages, lesquels adorent cette température.

Ces chiffres ne sont pas magiques et changent un peu selon la température, mais cela peut généralement servir de bon guide.

Bienvenue

Bienvenue sur mon blogue! Ici, vous pourrez suivre mes aventures de pêche au travers du Québec pour l’année 2014. Je vous présenterai également quelques capsules pratiques.

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑