Consultations sur de nouvelles modalités pour la pêche au bar rayé

Le Ministère souhaite valoriser la pêche sportive au bar rayé : consultations sur de nouvelles modalités

Québec, le 20 avril 2018 – Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) souhaite modifier les modalités de la pêche sportive au bar rayé pour les saisons 2018 et 2019 puisqu’il est maintenant possible de la valoriser davantage.

Deux populations distinctes

Les bars rayés du Québec appartiennent à deux populations distinctes, soit celle du sud du golfe du Saint-Laurent, dont la population augmente de façon importante depuis quelques années, et celle du fleuve Saint-Laurent, réintroduite en 2002 et actuellement protégée par la Loi sur les espèces en péril du Gouvernement du Canada. À ce titre, il est interdit de capturer les individus de cette population.

Seule la pêche sportive du côté sud de la Gaspésie est permise depuis 2013, puisque les bars rayés qui s’y trouvent appartiennent à la population du sud du golfe du Saint-Laurent, dont l’état permet une exploitation contrôlée.

Au cours de l’été 2017, plusieurs observations de bars rayés ont été rapportées dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent, notamment sur la rive nord de la Gaspésie et sur la Côte-Nord. Récemment, des études menées par le Ministère ont permis d’établir que les bars rayés qui ont fréquenté ces secteurs proviennent presque exclusivement de la population du sud du golfe du Saint-Laurent.

Nouveautés proposées pour la saison de pêche 2018

Considérant l’augmentation et la répartition de la population de bars rayés du sud du golfe du Saint-Laurent, le Ministère procède présentement à la consultation de ses partenaires et des communautés autochtones concernées afin que de nouvelles modalités de pêche soient adoptées pour la saison  2018. Les modifications proposées ont pour but :

  • d’étendre, dès la saison 2018, le secteur où la pêche sportive au bar rayé est permise, ce qui correspond à la portion de la zone de pêche 21, située à l’est d’une ligne reliant Forestville à Mont-Joli;
  • d’augmenter la limite quotidienne de prise et de possession qui passe de 2 à 3 bars rayés pour l’ensemble de la saison;
  • de permettre la pêche sportive au bar rayé avec une limite quotidienne de prise et de possession de 3 bars rayés dans le plan d’eau d’exception de la zone 1 qui correspond au barachois de la rivière Malbaie, lequel est situé au sud de la Gaspésie. Depuis 2013, la pêche sportive y est permise avec remise à l’eau.

Les autres modalités de pêche demeurent inchangées.

De plus, le Ministère saisit cette occasion de consultation pour sonder ses partenaires et les communautés autochtones concernées sur la possibilité de permettre, dès l’été 2019, la pêche au bar rayé dans les rivières qui se déversent dans le secteur de la zone 21 située à l’est d’une ligne reliant Forestville à Mont-Joli.

La population du fleuve Saint-Laurent : des bars rayés toujours à protéger

Bien que la population de bars rayés réintroduite dans le fleuve Saint-Laurent soit en croissance, il n’est toujours pas possible de permettre son exploitation. Le Ministère doit d’abord s’assurer du rétablissement de cette population, afin que les efforts investis depuis des décennies se traduisent éventuellement par une réelle opportunité de pêche durable dans ces secteurs du Saint-Laurent.

C’est pourquoi la pêche au bar rayé demeurera interdite à l’ouest de la partie de la zone 21 qui fait présentement l’objet d’une consultation (y compris la rivière Saguenay). 

Pour obtenir plus d’information sur la réglementation qui sera en vigueur à la suite du processus de consultation, les pêcheurs sont invités à consulter le mffp.gouv.qc.ca/  la-faune/peche/.

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère, en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :

Source : https://mffp.gouv.qc.ca/peche-sportive-2018-04-20/

Advertisements

Modifications réglementaires pour la pêche au saumon atlantique

https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs
https://twitter.com/MFFP_Quebec

 

Modifications réglementaires pour la pêche au saumon atlantique

Québec, le 9 avril 2018 – Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs annonce la mise en application de nouvelles modalités de pêche visant à favoriser la conservation du saumon atlantique ainsi que sa mise en valeur durable.

Plan de gestion du saumon atlantique 2016-2026

Les modifications réglementaires suivantes, prévues au Plan de gestion du saumon atlantique 2016-2026, entrent en vigueur pour la saison de pêche 2018 :

  • Le nombre maximal de saumons pris et gardés annuellement par pêcheur passe de sept à quatre, dont un seul grand saumon. Une exception s’applique toutefois pour les zones 23 et 24 situées dans le Nord-du-Québec où un pêcheur peut conserver quatre saumons, qu’ils soient grands ou petits;
  • Le permis de pêche de courte durée, auparavant valide pour une seule journée, est remplacé par un permis valide trois jours consécutifs;
  • L’étiquette appliquée sur chaque saumon gardé devra provenir du permis du pêcheur qui l’a ferré.

Autres nouveautés concernant la pêche au saumon

Les deux changements réglementaires suivants ont également été apportés pour la saison de pêche 2018 :

  • Les résidents de moins de 18 ans détenteurs d’un certificat « Pêche en herbe » de la Fondation de la faune du Québec ou d’un certificat « Relève à la Pêche » délivré par le Ministère pourront pêcher le saumon sans détenir de permis de pêche. Ces jeunes devront toutefois remettre à l’eau les saumons capturés;
  • Les pêcheurs devront recourir aux services d’un pourvoyeur pour pêcher le saumon dans les zones de pêche 23 et 24 situées dans le Nord-du-Québec.

Bilan des deux premières années du Plan de gestion

Depuis 2016, le Ministère a mis en place la majorité des dispositions prévues au Plan de gestion du saumon atlantique 2016-2026, et plusieurs résultats positifs sont déjà mesurables. En effet, en comparant les données obtenues depuis la mise en œuvre du plan actuel avec celles des cinq années précédentes, on constate que les nouvelles modalités de pêche ont contribué à une augmentation de 30 % des remises à l’eau déclarées, ce qui favorise grandement la pérennité des populations. Pour cette même période, la fréquentation des rivières par les pêcheurs a augmenté de 7 %, ce qui indique que l’industrie de la pêche au saumon est saine et en croissance.

Le Ministère a confiance que les nouvelles mesures qui seront appliquées pour la saison de pêche au saumon 2018 contribueront encore davantage à assurer la conservation des populations, tout en favorisant le recrutement de nouveaux adeptes de cette activité qui produit des retombées socioéconomiques importantes au Québec.

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑